Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"On ne parle pas de Huelgoat sans parler de ses rochers. Ah ! il y en a ! de toutes les tailles, de toutes les formes. Dans la forêt, dans les champs, dans les prés, dans les rivières; sur les hauteurs, dans la vallée; isolés, par tas ! A tous les pas, on les rencontre. (...) La légende dit que c'est l'œuvre de Gargantua."

Le Huelgoat, en automne 2011...On approche ce site avec un état d'esprit particulier la premier fois : le gamin qui s'amuse en sautaut d'un perchoir à l'autre, la grand-mère qui fait "ho c'est beau", le professeur d'école qui explique l'histoire ou la géologie du lieu, le doux rêveur qui sent les vibrations de la forêt...Bref, il vit, cet endroit !

Cliquez sur chaque vignette et naviguez à l'aide de la souris.

 

“One does not speak about Huelgoat without speaking about his rocks. Ah! there is! of all the sizes, all the forms. In the forest, the fields, the meadows, the rivers; on the heights, in the valley; insulated, by heap! All the steps, one meet them. (...) The legend says that it is the work of Gargantua. “

Huelgoat, in autumn 2011… One approaches this site with a particular state of mind it first time: the kid who has fun in sautaut from one perch to another, the grandmother which makes “Ho it is beautiful”, the professor of school which explains the history or the geology of the place, the soft dreamer which feels the vibrations of the forest…it saw, this place!

Click on each thumbnail and use the mouse.

La leçon de géologie. La région d'Huelgoat forme un affleurement granitique dû à l'érosion des anciens terrains sédimentaires qui le recouvrait. Géologiquement, le granite à cordiérite caractéristique de la région du Huelgoat est une roche plutonique : du magma est remonté jusqu'à trois ou quatre kilomètres de profondeur où il s'est refroidi à travers les couches (roches sédimentaires) dévoniennes qui ont cristallisé dans le cadre d'un métamorphisme de contact (schistes à cristaux d'andalousite) entraînant des minéralisations post-magmatiques de sulfures d'argent, de plomb et d'autres métaux, d'où les exploitations minières des siècles passés.

Les couches sédimentaires recouvrant le granite à l'ère secondaire et à l'ère tertiaire ont été érodées, permettant au granite de se rapprocher de la surface puis d'affleurer tout en subissant des pressions moindres, donc en se dilatant, d'où la formation de diaclases permettant à l'eau de s'infiltrer dans ces fissures de la roche.

Au Miocène et au Pliocène (ère tertiaire), facilitée par le climat tropical humide qui régnait alors dans la région, l'eau a altéré le granite le long des diaclases provoquant une arénisation ( = formation d'arène granitique) alors que le reste du granite restait non attaqué (désagrégation du granite en boule). Au Quaternaire, lors des époques glaciaires froides et humides, des coulées de boue (coulées de solifluxion) ont emporté la majeure partie de l'arène granitique; seuls les blocs de granite sain sont restés en place, entraînant la formation des chaos granitiques qui font tout le pittoresque de la région. (Source : wikipedia)

Je dirai, n'y allez pas, c'est un endroit qui n'en vaut pas la peine..

kenavo

Huelgoat - Les chaos - Bretagne - panoramique
Tag(s) : #Panoramiques sphériques

Partager cet article

Repost 0